Agriculture Biologique

L’EXPLOITATION AGRICOLE DE MELLE ET L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE

L’Agriculture Biologique est un signe officiel de qualité reconnu en France par la Loi d’Orientation Agricole de 1980, même si le concept existe déjà depuis 1920. Cette mention garantit que le produit est issu d’un mode de production et de transformation respectueux des équilibres naturels et garant de normes élevées de bien-être animal.

Suite au Grenelle de l’environnement en 2007, le gouvernement français a proposé un plan d’action en faveur de l’Agriculture Biologique et s’est engagé à tripler la surface consacrée à l’Agriculture Biologique d’ici 2012 (passage de 2 à 6 %).

Aujourd’hui, l’Agriculture Biologique représente 4 % des exploitations françaises (845 000 ha cultivés) et est en constante progression (+ 45 % en 2 ans). De gros efforts restent encore à faire, mais l’Etat aide au mieux aux conversions en portant ses efforts sur la recherche, le développement et la formation, sur la structuration des filières. De plus, un des moyens d’aider au développement du « bio » est d’introduire ces produits dans la restauration collective, ce qui est le cas depuis janvier 2012.

L’Agriculture Biologique dans l’enseignement agricole peut être un tremplin pour susciter des vocations parmi les futurs agriculteurs en formation, mais aussi fournir des produits « bio » de proximité à la restauration de l’établissement voire des établissements d’enseignement voisins.

C’est pourquoi, l’exploitation de l’établissement s’engage dans ce mode de production à travers son projet stratégique :

1- convertir, à l’horizon 2014, l’ensemble de la SAU et l’atelier ovin en Agriculture Biologique

2- créer, à l’horizon 2016, un atelier porc naisseur-engraisseur sur paille